Présentation !

Bonjour tout le monde, je suis l’admin de ce blog mais vous pouvez m’appeler Cello. J’ai 15 ans, je suis en 3ème et je vais vous présentez ce blog.

Ce blog contiendra des fictions d’amour gay entre un professeur et son élève (moi), alors homophobes ou autres personnes ayant de mauvaises intentions veuillez passer votre chemin.
Attention les histoires comportent des scènes de sexe !!

Les histoires seront racontées à la première personne et je nommerai mon professeur M. L.
Il y aura deux sortes d’histoires :

- des histoires courtes de quelques pages racontant une scène avec beaucoup de détails.
– des histoires longues qui se résumeront en plusieurs chapitres.

Je vous souhaites une bonne lecture <3

 
Publié dans : Non classé | le 25 mai, 2015 |Pas de Commentaires »

Mon regard sur lui du 28/06/2015

Coucou les gens :D J’écris ce petit (tout petit) article pour vois raconter mon point de vue en vrai.

Comme chaque jeudi, j’ai 1h30 de cours avec Mr. L. en entrant dans la salle, je jette un coup d’œil sur ses fringues comme d’habitude et je remarque qu’il a de nouveaux t-shirts, et à mon grand regret, ils sont plus longs que les anciens, ce qui signifiait pour moi que regarder son ventre quand il levait les bras, c’était fini..

Mais pendant le cours, il se pencha en avant, dos à moi. son bas du dos était visible et vous me connaissez, j’ai pris un grand plaisir à regarder son bas du dos un peu poilu, son caleçon noir et tout ce qu’y avait à voir. J’étais déjà heureux quand il se pencha en avant mais face à moi. Son décolleté montrait le haut de son torse, tout ce que j’avais rêver touché, j’ai pu admiré son torse poilu (et un téton au passage *-*). Son torse est mieux que tout ce que j’ai pu décrire, j’ai passé l’heure à espérer qu’il se repenche de nouveau.

Voila, c’était mon heure de français, demain je le revois et si il se passe quelque chose, je vous raconterais tout. Je vous fais de gros bisous et passer une bonne après-midi :D

Publié dans : Non classé | le 18 juin, 2015 |Pas de Commentaires »

Histoire courte : L’hôtel Partie 2

Coucou tous le monde, désolé pour ce retard, a vrai dire il si est passé beaucoup de chose et le temps pour écrire m’étais réduit. M’enfin la seconde partie est là, elle est assez courte mais je vous promet de me rattraper sur les prochains articles. Sur ce, je vous souhaite une bonne lecture ^^

~~~~~~~~~~~~~~~

Le lendemain matin, je voulu prendre une douche, j’entra dans la salle de bain, me déshabilla lorsque la porte de la douche s’ouvrit. C’était M. L., il prenait sa douche. Mon regard était aspiré par son torse lorsqu’il me fit signe de le rejoindre. J’entra dans la douche et lui donna le savon. Il le prit et commença à frotter chaque partie de mon corps. Quand soudain, il me retourna en me plaquant contre le mur. « C’est ce qui arrive quand tu m’excites Cello. » Il commença à me pilonner. Ses coups de reins étaient vraiment puissants. « Continue Fred, pilonne moi bien ». Il m’enculait violemment contre la paroi de la douche. Il me retourna pour que nos têtes soit face à face et m’embrassa sans continuer ses va-et-vient. Mes mains parcourent son torse, nos langues s’enlacent, sa bite est en moi. C’est l’extase. Il fallu quelques minutes pour que nous jouissons, je sentais sa semence se déverser en moi. Nous restons emboîtés quelques instants, se regardant dans les yeux. Il se retira et recommença à me frotter avec le savon. Une fois lavé, je sortis en premier, m’asseyant sur le bord de la baignoire regardant son corps de dieu. Lorsque M. L. sortit de la salle de bain, il n’y avait personne, seulement une tablette de chocolat blanc signé « Ce n’est que le début. Ton amant »

Publié dans : Non classé | le 18 juin, 2015 |Pas de Commentaires »

Histoire courte : L’hôtel (Partie 1)

Coucou tout le monde, c’est Cello. Enfin ma première histoire longue (moyenne). Ceci est la partie 1, la seconde et dernière partie sera sûrement publié dans la semaine. J’espère que cette histoire vous plaira et à très vite pour la partie 2 ! <3

~~~~~~~~~~~~~~~

Un vendredi, pendant la pause du midi, j’étais sur la route pour rentrer chez moi lorsque mon téléphone vibre dans ma poche. Je sortis mon BlackBerry blanc et aperçus un message venant d’un inconnu :  » Ce soir 19h30, hôtel L’Unique, chambre 42″ Je ne savais pas de qui il s’agissait, s’il je devais y aller ou au contraire rester chez moi. Pendant toute l’après midi, ces mots trottèrent dans ma tête, qui cela pouvait bien être.. L’heure du rendez vous approchait et je décida d’aller à cet hôtel. Mon téléphone m’y emmena et je demanda à la réceptionniste de m’indiquer la chambre. Je rentra dans la chambre, il n’y avait personne. J’aperçus l’ombre de quelqu’un sortir de la pièce voisine, une grand ombre, un homme sûrement. Mr. L. C’était Mr. L qui venait de sortir de cette pièce.
« - Alors, on est finalement venu ?
- Mais pourquoi ce rendez vous ? Pourquoi ici et pourquoi… »
Son index se posa sur mes lèvres. Il avança vers moi, j’étais confus, je reculais lorsque j’atteignis le mur. Il revêtit un sourire pervers donc il a le secret et posa ses deux mains de chaque côté de ma tête. Que comptait-il faire ? Pourquoi m’avait-il emmener ici ? Sa tête se rapprocha de la mienne et ses lèvres se colla au mienne, j’étais choqué, il s’agissait de mon premier baiser. Ses lèvres étaient si douces.. Sa langue lécha mes lèvres, elle demandait de valser avec la mienne, nos langues se caressèrent, nos lèvres ne se lâchèrent plus. Sa main s’était glissé sous mon t-shirt, ses caresses étaient divines, ses mouvements étaient experts. Moi aussi je voulais caresser son torse et je glissa ma main sous son t-shirt, je caressais son torse velu. J’adorais les poils, une bosse commença à se former sur mon jean. Il mit sa main sur cette bosse, il la caressait. Un petit cri de plaisir s’échappa de ma bouche. Il enleva son t-shirt, je fis de même avec le sien. Son ventre était musclé et couvert de poils, mes yeux pétillaient devant cette beauté.
Vous êtes vachement bien foutu pour un mec de votre âge. J’aime ça » dis-je en traçant le contour de ces muscles du bout de mes doigts. » Il me regarda en souriant.
Il colla nos deux corps, sentir ses poils sur mon torse m’excitait énormément. Il plaça ses mains sur mes fesses, les serrant petit coup par petit coup pendant que moi j’enlevais sa boucle de ceinture, je la fit défiler autour de sa taille parfaite et la laissa tomber au sol. J’ouvris sa braguette lorsque qu’il enleva mes mains pour les placer sur son torse. « Pas maintenant, on a du temps. » Je me contenta seulement de caresser ton beau torse, ma bouche s’avançait vers ce dernier, je lécha son téton gauche, son caleçon se déformait laissant apparaître une bosse, il bandait sec. Ma langue parcouru son torse en longueur jusqu’à arriver à la limite de son boxer.
« Ça vous dit une pipe M. L ? » Il gémit, je ne lui laissa pas le temps de répondre au j’étais déjà à genoux. Je toucha son sexe gonflé à travers le tissu. Ma main frôlant son sexe l’avait fait bander sec. Je commence a lui lécher les cuisses et remonta vers son caleçon. Je pris sa bite entre mes dents à travers le tissu et mordit légèrement. Il lâcha un gémissement de surprise et de bien être. Je leva mon regard pour voir sa réaction, il pencha sa tête en arrière, il trouvait sa tellement bon. Je continua de presser son sexe entre mes dents. Je frôle ses couilles avec ma main puis mon nez. Un sourire était affiché mon visage. « Vous devez vous sentir à l’étroit dans ce caleçon. » Je baissa son caleçon et regarda son sexe dressé. « Ça a l’air délicieux, je peux y goûter ? » Il hocha la tête, j’étais heureux et je commença la fellation. Je le suçais doucement, insistant sur son gland, puis sa tige et enfin ses couilles. Je fis tourner la langue autour de son gland et commença à le pomper et fis une gorge profonde, son sexe était si gros que j’eus un peu de mal. Son cri puissant me fis comprendre qu’il avait adoré ça. Je refis quelques va-et-vient et embrassa tendrement sa bite. Je lèche son sexe dans toute sa longueur. Il me demanda de me relève et d’enlever mon jean. Je m’exécuta, il me donna une claque sur les fesses et me porta jusqu’au lit. Il me fit pencher en avant, j’eus compris son intention.
«  »Encule moi, baise moi, défonce moi, possède moi ! Je veux te sentir en moi ! » Mes paroles l’excitait. Il approcha son gland de mon anus et poussa lentement. Oh que c’est bon.. Ses va-et-vient sont divins, il va de plus en plus vite, nous haletons tout les deux. C’est tellement bon, il me pilonne et il aime ça. Il ne faut que quelques minutes pour que nous jouissons à l’unisson. Je crie et il s’écroula sur moi. Nous nous couchons sur le lit, tous deux satisfaits. « Putain cette bite.. » « Putain ce cul.. » Nous nous embrassons avant de nous endormir. »

 

Publié dans : Non classé | le 1 juin, 2015 |Pas de Commentaires »

Histoire courte : La piscine.

Salut tout le monde ! Comme promis, une seconde histoire courte, elle raconte les ébats sexuels entre Mr. L et moi-même à la piscine. la prochaine histoire sera le chapitre 1 de ma première histoire longue. En espérant que cette dernière vous plaises. Gros bisous et à très vite ;)

~~~~~~~~~~~~~~~

J’ai fini ma matinée de cours et mes profs de l’après-midi sont absents. Voulant profiter de cette journée, j’alla à la piscine de Caen, il était 14h15 mais pourtant peu de personnes étaient garés sur le parking. Pour une fois que la piscine n’étaient pas bondée de monde.. Je passa les portes grâce à mon abonnement, passa le pédiluve et pris une cabine pour me changer. Une fois changé, j’enferma mes affaires dans un casier et me dirigea vers les douches. L’eau était gelé alors je ne suis pas rester longtemps.

Motivé à faire quelques brasses, j’emprunta l’échelle et commença à faire quelques longueurs. Tout se passait bien lorsque soudain ma tête cogna contre quelque chose, quelque chose de dur et mou à la fois, sûrement une personne. Le regard flou, je me confondis en excuses lorsque ma vue redevenu nette j’aperçus des abdos humides couverts de poil, ma tête se releva et j’aperçu le torse d’un homme, un torse lui aussi couvert de quelques poils. Avant que j’eus le temps d’apercevoir j’entendis une voix, je connaissais cette voix, cette voix douce, calme et sensuel. Non.. Ce n’était pas.. Désormais, mes yeux fixaient les siens, il s’agissait de Mr. L, mon prof de français. Sur toutes les personnes qui vont a la piscine, il fallait que je tombe sur un de mes profs et en plus celui sur lequel je fantasme.

Mon teint avait rougis et mes joues s’étaient enflammées, ce qu’il avait remarqué. Revenu à moi-même, je voyais que son regard était tourné vers le bas de son corps, j’abaissa mon regard aussi et vis mes mains, posées sur son torse. Quand est-ce que je les avaient mises là ?! Je les retira vite en m’excusant de nouveau lorsque qu’il m’annonça : « Cela ne me dérange pas. » Il avait revêtit son sourire, ce sourire limite pervers, le même qu’il m’avait déjà adressé une fois et que j’adorais.

Étais-je en plein rêve ? C’est cela, je dois rêver. Je fus tiré de mes pensées lorsque je fus plaqué contre le rebord de la piscine. Il retenait mes bras avec les siens, ses beaux bras musclés comme je les aimes, je les lécha pendant que lui me léchait le cou, il descendit sur mon torse, je frémissais de joie. Il m’attrapa le poignet, me tira du grand bassin et m’emmena sous les douches. J’étais de nouveau plaqué au mur et mon dos avait appuyé sur le bouton de la douche, désormais ses cheveux noirs aux bordures grises étaient trempés. Nous nous échangions un baiser, ma langue valsait avec la sienne, mes mains caressaient son visage et les siennes étaient posées sur mes hanches. Il m’emmena de nouveau dans un autre endroit.

Il nous enferma dans une cabine, il m’avait assis sur le banc et baissa son maillot. Son sexe, déjà bien droit était face à ma bouche, je m’apprêtais à le caresser de ma langue lorsque que je reçus un coup sur la joue, il venait de me gifler avec son sexe. Cet acte était étrange mais il me provoquait une sensation excitante, j’attrapa son sexe en un instant et le fit entrer dans ma bouche avant qu’il ne puisse réagir. Il se laissait faire, il me paraissait plus détendu que d’habitude. Je continuais cette fellation pendant qu’il me caressait les cheveux. Je me releva, passa ma langue le long de son torse velu et rejoignis sa bouche, ma langue voulait sentir le contact de la sienne. Il abaissa mon maillot durant notre baiser et me demanda de me retourner. Je m’exécuta, il me pénetra mais en entrant lentement. Mon plaisir était immense, je sentais son sexe rentrer au fur et à mesure. Son rythme accéléra, nos cris de plaisir s’unissaient et ne formaient qu’un, je sentais son ventre musclé se coller contre mon dos, ses testicules cogner contre mes fesses. Il se retira , me fit m’allonger sur le dos, installa mes jambes sur ses épaules, et recommença des va-et-vient, ils étaient plus puissants que les derniers et mes cris résonnaient dans la cabine, mes cris qui lui donnait envie d’aller plus loin, d’y aller plus fort. Je sentis sa semence chaude, se découler dans mon intérieur, il se colla sur mon torse, entamant un ultime baiser.

Publié dans : Non classé | le 29 mai, 2015 |Pas de Commentaires »

Histoire courte : La salle de classe.

Voilà, ma première histoire courte, c’est la première alors soyez indulgent et désolé pour les fautes d’orthographe ^^. Cette histoire raconte l’ébat sexuel entre mon prof et moi dans la salle de classe. Sur ce, bonne lecture <3

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

   La sonnerie retentis, l’heure de français était terminée lorsque une voix puissante mais douce à la fois me demanda de rester à ma place, je range mes affaires et lèves les yeux, Mr L, mon professeur, s’avance vers moi d’une allure incroyablement excitante.
   Il me lança un bout de papier, en me disant: « Très beau poème, un brin érotique quand même. » Je me rappelle lui avoir laisser un message en vers lui disant que j’adorais regarder son ventre lorsque que son t-shirt se relevait. Je lui demanda : « Comment vous avez su que c’était moi ? » Ce à quoi il répondit qu’il voyait mes yeux le fixer constamment et que cela l’excitait.
   Sa tête se rapprocha de la mienne, je fermis les yeux et sentit sa bouche se coller contre la mienne, sa langue ne demandait qu’à valser avec la mienne, ma bouche s’ouvrit et ma langue s’enlaça avec la sienne, pendant quelques minutes, je me trouvais ailleurs, seul avec lui. Il me demanda si j’étais prêt à aller plus loin. J’acquiesa de la tête timidement alors que j’eus attendu ce moment tellement longtemps.
   Je m’asseyais sur la table, lui devant moi, dos à la fenêtre. Ma main passait sous son t-shirt caressant ses poils que je rêvais de caresser depuis une éternité, ses mains quant à elle était sur mes fesses en train de les serrer doucement. Je releva doucement son t-shirt, il leva les bras pour l’enlever et mes yeux découvrir un torse, musclé, des abdos et des pectoraux couvert de poils. Je sentais qu’il voulait enlever mon t-shirt et voir pour la première fois mon torse. Il l’enleva d’un coup sec, prouvant sa force et colla nos deux corps d’un coup. Son souffle chaud dans mon cou me faisait vibrer. Je nous décolla un peu et commença à tâter son jean dans lequel une bosse s’était déjà formée.
   Ma langue descendit sur ses pectoraux et je léchait son téton, un petit cri de plaisir ressortait, il essayait de se retenir de crier de bonheur. Ma langue continua son chemin arrivant sur ses abdos,ma langue embrassait ses bosses au creux de son ventre. J’enleva sa ceinture qui tomba au sol, enleva son jean, approcha ma bouche en direction de son caleçon blanc « Kalvin Klein » et lécha son sexe à travers ce dernier. Je ne pouvais plus attendre, il me fallait découvrir ce qui se cachait en dessous, mes deux mains attrapèrent les deux côtés du caleçon et l’abaissa. Un impressionnant sexe en érection se trouvait face à moi. Sans hésitation, je le fis pénétrer dans la bouche, entamant des va-et-viens lents et sensuels. Un cri de plaisir toujours camouflé sortit de sa bouche, ce cri me donnait encore plus l’envie de continuer. Quand soudain, il m’attrapa la tête entre ses deux bras et commençait un mouvement avec ces hanches, il me prouvait que le dominateur c’était lui, qu’il voulait choisir le rythme, cela ne me déplaisait pas du tout, à vrai dire, cela me plaisait énormément.
Je me releva après cette séance de fellation et il baissa mon jean et mon caleçon d’un coup et m’ordonna de me retourner, je m’exécuter sans broncher et sans m’en rendre compte, il était déjà à genoux en train d’embrasser mon dos et mes fesses, sa langue contre ma peau, j’en avait si souvent rêver, et voilà mon rêve devenait réalité. Il se releva et frotta son sexe contre mes fesses, je sentit son sexe pénétrer à l’intérieur de moi, c’était ma première fois et j’attaquais par un si gros morceau. Il entama quelques de va-et-viens, je n’eus réussi à contenir mon cri. Il attrapa sa ceinture au sol et la plaça entre mes dents pour m’éviter de crier, et commença des va-et-vient encore plus puissants que les précédents, je sentais ses mains sur mes épaules, son coup de rein si puissant et son souffle chaud contre ma nuque. Il se retira avant d’éjaculer et me demanda fermement de m’allonger sur la table. Je m’exécuta, il plaça son sexe au dessus de ma bouche, éjacula et me demanda d’avaler, je ne pouvais rien lui refuser, son regard si parfait me fixait. J’avala.Il m’attrapa dans ses bras et me susurra à l’oreille : « Semaine prochaine, même jour, même heure. » 
Publié dans : Non classé | le 25 mai, 2015 |Pas de Commentaires »

Les sous-vetements de Lilou |
Liens secrets |
Sexvoiturage29 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blogpourplusde18ans
| videos pornos
| Mes fantasmes